Les CD de l’été

Nouveautés à emporter à la plage

Drapeau vert pour cette sélection. Rock, pop, soul ou electro, la tendance est à l’extravagance, à la couleur, aux mélodies dynamisantes et aux embruns marins.


Naive New Beaters “À la folie” (sortie 22 juillet). Follement créatifs !

CD-ETE-2016-Naive-New-Beaters-Les Naive New Beaters, dont la musique est un mélange d’électronique, de rock et de rap, sont influencés par « ACDC, Michael Jackson, Queen, David Bowie, Police, les Beatles » (1). Ils sont de retour en pleine fièvre estivale avec un nouvel album intitulé “À la folie”. Depuis son premier opus “Bang-Bang” paru en 2007, ce groupe mené par le charisme du chanteur David Boring n’a cessé de révéler son dynamisme et sa folle créativité artistique. Les clips sont de vrais courts métrages à la fois déjantés, humoristiques et diablement efficaces. C’est bien simple, on ne s’ennuie pas un instant ! Le nouveau single “Words Hurt” annonce un album brûlant au cœur de l’été. Bien joué. (Label : Cinq 7)


The Divine Comedy « Foreverland »

CD-ETE-2016-DIVINE-The Divine Comedy, le groupe de pop orchestrale nord-irlandais mené par l’auteur compositeur interprète Neil Hannon, publiera début septembre son onzième album « Foreverland ». Le single qui annonce l’opus s’intitule “The Great Catherine”. Comme le souligne malicieusement l’artiste lors du Arte concert festival filmé en avril dernier : “C’est à propos de Catherine the Great” ! Ce nouveau titre distille avec finesse et savoir-faire une musique audacieuse par ces arrangements symphoniques et incontestablement moderne, parfumée d’une pop héritée des sixties. (Label : Divine Comedy)

 


Metronomy “Summer 08”. Sea, Synthesizer and Sun.

CD-ETE-2016-metronomy-summer-08_lowres-Metronomy, le groupe fondé par Joseph Mount en Angleterre, vient de révéler son cinquième album au titre estival : « Summer 08 ». L’auteur explique sur Crack magazine (2) qu’il n’a pas eu un seul été à lui pour partir en vacances depuis 2008. « Old Skool » est le premier extrait avec le Beastie Boys Mix Master Mike, qui scratche avec une belle dextérité. Dédié aux fans de boîtes à rythmes et synthés façon eighties. Dansant, terriblement mélodique et pétillant pour l’été. (Label : Because Music)

 


ABC,  “The Lexicon of Love II”. Vive l’amour !

CD-ETE-2016-abc-lexiconoflove2ukcda-En 1982 le groupe de Brit funk ABC explosait les charts planétaires avec un premier LP considéré par les spécialistes comme un chef-d’oeuvre, “The Lexicon of Love”, porté par un tube emblématique des années 80 : “Look of Love”. Le look du groupe est une alliance entre le rock glamour de Roxy Music et le funk new-yorkais de CHIC ! D’ailleurs, en 1987, leur LP “Alpahabet City” fut produit en partie par Bernard Edwards (auteur-compositeur-producteur du groupe Chic avec Nile Rodgers).

Les voilà de retour 34 ans plus tard avec “The Lexicon of Love II” et, côté design, une continuité parfaite dans les pochettes. Martin Fry décrit son œuvre comme les montagnes russes de la vie (3). Avec une ouverture symphonique digne d’un show de la 42e rue sur Broadway, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ABC revient en pleine forme musicale !

Le nouveau single “Viva Love” est à la hauteur de l’attente : groove UK classieux, envolées de cordes, mélodie pop sucrée. Le clip est truffé de références aux années 80 ! Vous remarquerez sûrement  les écouteurs en mousse !  La classe. (Label : Virgin EMI)

 


Gregory Potter “Take Me To The Alley”

CD-ETE-2016-Gregory-Porter-Take-Me-To-The-Alley-1-L’univers envoûtant de Gregory Potter, chanteur et acteur originaire de Sacramento, capitale de la Californie, est toujours très inspiré de la musique de Marvin Gaye et Nat King Cole. “Take Me To The Alley” (Edition Deluxe Digipack CD + DVD) est un album réjouissant fraîchement arrivé au début de l’été. L’opus aligne une douzaine de perles soul-jazz d’une qualité absolue.

Gregory Porter avait enregistré la chanson “Holding On” avec le groupe Disclosure en 2015. Avec ce morceau, Gregory Porter était passé du jazz à la musique house avec une élégante facilité. (Label : Blue Note)

 


Véronique Sanson, “Les Années américaines”. Wonderful !

CD-ETE-2016-VERO-La plus américaine de nos chanteuses vient de sortir le double CD (+ DVD ou Blu-ray) de sa tournée au succès formidable. Le concert ne relate qu’une partie de l’existence musicale de Véronique Sanson, et a principalement trait à ses albums parus de 1974 à 1981. “Le Maudit” (1974), “Vancouver” (1976), “Hollywood” (1977), “7ème” (1979) et “Laisse-la vivre” (1981) sont les cinq opus d’une artiste qui ne cesse de nous plonger dans le grand bleu californien de ses vagues sonores. La qualité de l’enregistrement, les musiciens exceptionnels, les arrangements parfaits, les chœurs séduisants et entraînants et bien sûr Véronique Sanson dynamique et envoûtante, font de ce double CD l’un des plus beaux concerts de l’artiste publié à ce jour. On l’aime et on l’écoute avec un plaisir absolu. Véronique Sanson a été nommée pour la sixième fois dans la catégorie “artiste interprète féminine de l’année” aux Victoires de la musique 2016 et a reçu l’an passé de prestigieuses récompenses : le prix spécial de la Sacem 2015 ainsi que la grande médaille de l’Académie française. (Label : Columbia – Sony)

 


Compilation “Beach Party RTL”, Georges Lang, volume 2

CD-ETE-2016-BEACHPARTY2-Le maître incontesté des nuits sur RTL propose une épatante collection de tubes vivifiants des fifties et sixties fichtrement bien choisis ! Classic rock californien, pop, soul ne manquent jamais de nourrir l’imaginaire collectif par une accumulation de clichés glamour, de filles en Harley-Davidson ou de surfeurs en vans Volkswagen. Toutes les générations rêvent encore de ces harmonies parfaites que les Américains écoutent en FM, le toit ouvert et les cheveux au vent, glissant de Los Angeles à San Francisco sur l’asphalte fumant de Highway 1. 4 CD obligatoires pour partir à la plage. (Label : Warner Music France)


Déjà sortis en 2015, mais à ne pas oublier dans la glacière :

Young Gun Silver Fox : “West End Coast” 

CD-ETE-2016-SILVER-FOX-“West End Coast” a été produit et enregistré par le multi-instrumentiste américain Shawn Lee et son lieutenant ingénieur Pierre Duplan à TransYank studio à Londres. Ils ont façonné un son rock “West Coast” vif et moderne au fil d’une dizaine de chansons qui rendent hommage au Los Angeles des seventies et à l’âge d’or de la FM. Le mélange de voix soulful, les mélodies et arrangements impeccables, la musicalité brillante du studio sophistiqué TransYank font de cet enregistrement ni plus ni moins qu’un collector. (2015, Label : Legere Recordings)

 


Louis Lake, “Tales From the Magic Sun”

CD-ETE-2016-LOUIS-LAKE-Il y a des plages qu’on n’oublie pas, des villages de vacances où l’on se souvient de ses premières amours, des premiers pique-niques à la mer en famille, des premiers feux de camp entre amis. Et il y a Louis Lake. L’album pop-rock du groupe américain… pardon, bisontin, fait partie de ces productions intemporelles qu’on ne doit pas oublier dans sa valise. 17 romances de toute beauté made in France dans un parfait style West Coast ! L’auteur de ce bel album a été révélé il y a presque dix ans avec le groupe Nightshift en tant que compositeur et coproducteur. Une œuvre au parfum de côtes californiennes réalisée au côté de son partenaire musical Gaël Benyamin (Geyster). Voilà une décennie que les fans trépignent d’impatience pour un second volume de Nighshift. (Label : Jérôme Beuret, 2015)

 


Geyster, “Knight Games, Selected Songs”

CD-ETE-2016-GEYSTER-SELECTED300OKJe vais sûrement me répéter, mais c’est comme la crème solaire à la plage : il est peu probable qu’on oublie Geyster et son album “Knight Games, Selected Songs” paru l’été dernier. C’est le champion français toutes catégories du son américain “West Coast”. Pop sucrée, rock FM mélodique aux arrangements parfaits, fraîcheur electro à souhait. Indispensable, conceptuel, estival. Une virtuosité imparable. (Label : Somekind records 2015)

 


De nombreuses nouvelles rééditions ensoleillées sont aussi à apprécier sous le parasol.

Miles Davis “Tokyo 1973 Live”, enregistré par une radio FM locale en superbe qualité (Label  Iconography)

Chicago “Terry’s Last Stand”, un concert enregistré au Nassau Coliseum à Long Island (New York)  le 20 mai 1978 (Label : Left Field Media).

Larry Carlton and Steve Lukather (At Blue Note Tokyo) partagent la scène une fois de plus dans un live exceptionnel enregistré au fameux Blue Note à Tokyo (Label  335 Records).

Eagles (Beacon Theatre, New York), un magnifique concert enregistré le 13 avril 1974, une semaine après leur performance légendaire devant un public de 300 000 personnes au California Jam Festival. Linda Ronstadt (It Doesn’t Matter Anymore…) et Jackson Brown (Your Bright Baby Blues, Take it Easy) sont les invités de ce rendez-vous scénique. Un album à écouter en boucle, en attendant la naissance du mythique “Hotel California”, une riff d’années plus tard. (Label :  Zip City).

Phil Collins, “No Jacket Required” (2016, remastered). Il y a 31 ans cet été, Phil Collins était en tête des charts américains avec “Sussudio”, un titre issu de son album à succès “No Jacket Required”. De l’autre côté de l’Atlantique, ce même été 1985, nous écoutions “One more Night”. L’album est considéré comme l’une des meilleures productions des années 80. “One More Night”, “Take Me Home”, “Don’t Lose My Number”, et “We Said Hello Goodbye” sont des tubes imparables. J’ajouterai simplement que Sting assure les chœurs de “Long Long Way To Go” et de “Take me Home” en compagnie de Peter Gabriel. (Label : Rhino Records)

Tony Braxton : « Tony Braxton » et « Secrets ». La référence ! Réédition des deux premiers albums de Tony Braxton, une artiste américaine surdouée et une véritable référence du R & B américain. Son parcours brillant est auréolé de succès exceptionnels gratifiés par de très nombreuses récompenses, dont 7 Grammy Awards. Le premier opus, éponyme, date de 1993 et a généré plusieurs singles à succès, dont “Another Sad Love Song” et “Breathe Again”.

En 1996, elle publie son deuxième album, “Secrets”, qui s’est vendu à 15 millions d’exemplaires dans le monde. Souvenez-vous par exemple du merveilleux “Un-Break My Heart “, écrit par Diane Warren et produit, arrangé par David Foster. Le clip a ému l’Amérique et le reste du monde avec son histoire aussi tragique que romantique. C’est d’ailleurs à New York que j’ai découvert ce titre qui passait en boucle un peu partout l’hiver 1996.

Chaque album est disponible en double CD. “Tony Braxton” contient 6 bonus et le deuxième CD contient  une quinzaine de titres remixés. “Secrets” est tout aussi complet et ravira les fans : 6 titres bonus et un deuxième CD chargé d’une douzaine de versions remixées. C’est Noël en été. (Label : Funkytowngrooves)

Les informations sur cette page sont fournies sous toutes réserves.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Naive_New_Beaters
(2) http://crackmagazine.net/article/music/metronomy-rose-tinted-rave/
(3) https://www.theguardian.com/music/2016/jun/02/martin-fry-abc-comeback-lexicon-of-live-ii-godfather-part-ii