En piste pour l’Etoile Gagnante

En route pour les étoiles, les 13 candidats de la 6e édition de l’Etoile Gagnante, organisée par Verre Loisir, vont embarquer dès le samedi 13 décembre à Moyaux, un charmant petit bourg situé dans le département du Calvados…

6e édition de l’Etoile Gagnante | La lucarne magique ou les grandes métropoles n’ont pas toujours le privilège de succès populaires. Pour preuve, la compétition L’Etoile Gagnante est avant tout le rêve de Laurent Gouley, un entrepreneur dynamique et déterminé du Verre Loisir de Lisieux. Le sympathique Lexovien mène à la baguette d’un chef d’orchestre, si j’ose dire, le concours de chant le plus prisé de la région. Au fil des ans, le concours a vu défiler dans ses rangs de nombreux artistes aussi talentueux les uns que les autres.

Face aux concurrents, un jury de professionnels. La précédente édition a notamment accueilli, en président, Grégoire Collard (Agent de stars mais aussi auteur de belles biographies, comme celle de Michel Berger ou de France Gall…) et de nombreux artistes venus aussi pour encourager les jeunes talents. Cette année, les membres du jury sont issus de différents horizons culturels et cela apporte une excellente cohérence. Mlle Wook, jeune auteur-compositeur qui vient de sortir son troisième album, « Anonyme », est ainsi membre du jury, accompagnée cette fois par son agent et producteur Patrick Robert. Patrick Champagnac, producteur dont le nom est entre autres associé à la célèbre tournée à succès STARS 80, fait aussi partie de l’aventure. Del’Phino (chanteur), Christian Laplaige (musicien), Betty Fleury de Fremont (attachée de presse) et Denis Halegouet (adjoint à la culture à Pau) sont tous réunis autour de la marraine de cette 6édition, Anne Laure, qui fut finaliste de la Star Academy 2.

La quête du Graal étincelant n’est pas aisée mais c’est indiscutablement l’origine de son succès. Aujourd’hui, les artistes viennent de toute la France pour se disputer la fameuse étoile. En parcourant les différentes coupures de presse des précédentes éditions, on comprend mieux le courage de l’organisateur et de son équipe pour bâtir un pareil événement, mais aussi le bonheur de venir assister à ce spectacle hors du commun. Alors, venez nombreux. Toutes les étoiles, mêmes filantes, vont briller intensément le 13 décembre en Basse-Normandie, un beau cadeau avant les fêtes de fin d’année.

INTERVIEW  | Laurent Gouley

Fred : Laurent Gouley, quelle est l’origine de cette compétition dont vous êtes l’initiateur ?
Laurent Gouley : En 2009, c’est une association caritative qui m’avait demandé d’organiser un concours de chant afin que le vainqueur fasse la première partie de Emile et Images à Nice. L’année d’après, c’était Boney M à Lisieux. Ensuite, j’ai continué la route seul.

Fred : Lorsqu’on parcourt les articles de presse à propos de L’Etoile Gagnante, le lecteur est impressionné par votre organisation grandissante d’année en année. Quel ingrédient est à l’origine de l’engouement des participants qui viennent aujourd’hui de toute la France ?
Laurent Gouley : Le fait que les deux premières années le vainqueur fasse une première partie de Images et Boney M et surtout depuis 2011 où j’ai eu dans mon jury Fabrice Nataf, l’un des personnages centraux de l’industrie de la musique en Europe pendant près de vingt ans : Président d’EMI Publishing, ex-président de Virgin musique, actuellement à la direction des Francofolies de La Rochelle.

En 2011, suite à l’interprétation du vainqueur Damien Benhalima (qui avait interprété Alexandre Poulin, artiste québécois élu artiste francophone de l’année au Canada en 2011), Fabrice Nataf a décidé d’éditer en France Alexandre Poulin qui avait donc démarré sa tournée européenne à Lisieux dans ma salle le 17 mars 2012, suivi d’une télé au Canada dans l’émission Télémag où on avait parlé de mon concours. S’en est suivi pour Alexandre Poulin : émission sur RTL, chez Laurent Ruquier, FR3 dans une émission de Daniela Lumbroso (NDLR : Les articles de presse sont disponibles sur le site officiel de L’Etoile Gagnante).

Fred : J’ai remarqué une belle cohérence dans le choix du jury : chanteur, musicien, producteurs ou adjoint culturel se retrouvent assis sur le même banc. Quel est votre principal critère pour cette sélection de professionnels ?
Laurent Gouley : Le premier critère est avant tout de trouver de vrais professionnels pour juger les candidats venant maintenant de toute la France, et dans un deuxième temps de trouver des membres de jury qui puissent offrir aux candidats une scène, voire plus, comme le fera Patrick Robert cette année en offrant au vainqueur le visionnage de sa prestation par Sony Musique et Warner, Patrick Champagnac une première partie de concert d’un spectacle des années 80 en Normandie et aussi une master class de 2 jours par Anne Laure Sibon, finaliste de la Star Academy 2.

Fred : L’Etoile monte d’année en année. Jusqu’où allez-vous grimper pour l’accrocher ?
Laurent Gouley : Je souhaite que mon concours tourne dans toute la France et donc 2015 sera une année de transition car la 7e édition se déroulera dans la ville du vainqueur 2014 (6e édition).ETOILE-GAGNANTE_LAURENT_770X480

INFOS

Quelques liens étoilés :

© Crédits photos avec l’aimable autorisation de PBR Production, Ally, Le Verre Loisir. Un grand merci à Laurent Gouley et Patrick Robert pour la réalisation de cette chronique.