Catacombes de Paris : visite hors du temps

VIDEO | A l’occasion de la sortie du film d’épouvante Catacombes (As Above, So Below), je vous propose de frissonner dans le célèbre ossuaire parisien

Nous étions le 25 janvier 2014. Finalement, cette précision importe peu : la notion du temps est très relative lorsqu’on visite les Catacombes. Ce jour-là, j’avais d’abord patienté dans une interminable file d’attente sous la pluie et dans un froid glacial, avant de mériter les fameuses 213 marches* de l’enfer ! D’ailleurs un message gravé dans la pierre met en garde le visiteur imprudent : « Arrête ! C’est ici l’empire de la mort ». J’ai continué…

L’origine des catacombes de Paris remonte à la fin du XIIIe. Elles suscitèrent aussitôt de la curiosité ou même de l’inspiration. Souhaitons que celle-ci ne manque pas au scénario de « Catacombes » (As Above, So Below) film indépendant américain, écrit et réalisé par John Erick Dowdle. Une réalisation façon « found footage » (un enregistrement trouvé). Une idée mille fois usée depuis non pas Le Projet Blair Witch (1999), injustement considéré comme le film à l’origine du genre, mais plutôt le très controversé « Cannibal Holocaust », un film d’horreur italo-colombien réalisé en 1980 par Ruggero Deodato. Le réalisateur avait notamment essuyé un procès car la récupération de pellicules trouvées et assemblées à la façon d’un documentaire fut considérée comme authentique. Je fus horrifié par ce film lors de sa sortie, convaincu que les protagonistes furent dévorés par la horde de cannibales ! Une promo efficace surfait déjà sur le phénomène du « found footage ».

Les concepteurs de l’affiche de Catacombes ont fait un beau travail : une tour Eiffel à l’envers sur un fond rouge, c’est une représentation inaccoutumée. Cela a le mérite de situer efficacement le lieu de l’action pour les spectateurs du monde entier. En ville, les affichages lumineux nocturnes sont efficaces et interpellent vraiment le promeneur égaré… Pour une fois que l’obscurité des Catacombes éclaire la ville. Une formule à méditer…

* 213 : nombre de marches pour accéder au site (130 à l’entrée + 83 à la sortie)

(Les images des Catacombes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, merci de faire preuve de prudence avant d’activer la lecture de la vidéo)

INFOS

Les Catacombes de Paris :

L’entrée des visiteurs est à l’adresse suivante :
1, avenue du Colonel Henri-Rol-Tanguy (place Denfert-Rochereau) 
75014 Paris

Horaires :
 tous les jours de 10 h à 17 h, sauf lundis et jours fériés. Fermeture des caisses à 16 h.
http://www.catacombes.paris.fr


LOGO PARIS carnavaletLes Catacombes de Paris, c’est aussi :
LA CRYPTE ARCHÉOLOGIQUE DU PARVIS NOTRE-DAME | LE MUSEE CARNAVALET – HISTOIRE DE PARIS

Informations publiées sous toutes réserves. Veuillez consulter le site des Catacombes de Paris pour plus d’informations.


CINEMA

Rendez-vous dans les salles obscures pour Catacombes.

Québec : 15 août 2014 (Titre québécois : Là-haut comme ici-bas)
France : 20 août 2014 (Titre français : Catacombes)
Catacombes Bande annonce VF

États-Unis : 29 août 2014 (Titre américain : As Above, So Below)
As Above, So Below Official Trailer
Catacombes © ‪Universal Pictures France. « Une affiche dans la nuit » (© ChronicleFred)


US-FLAG

 

The Catacombs: 213 steps under Paris

On the occasion of the release of the horror film Catacombs (As Above, So Below) this August, I suggest you shiver a few seconds in the famous Parisian ossuary. It’s a scary little photo montage.

We were there on January 25 2014. Finally, the date is irrelevant: the time is relative when you visit the Catacombs. That day, I first waited in a long line in the rain and freezing cold, before taking the famous 213 steps to hell! Beside is a set of stone post that warns the unwary visitor, « Stop! This is the empire of death. « I continued …

The origin of the catacombs of Paris dates back to the late thirteenth century. They immediately aroused curiosity and even inspiration. Hopefully, the new film will carry the same inspiration. Titled « Catacombs » (As Above, So Below) is an American independent film, written and directed by John Erick Dowdle. A « found footage » type of film which is an idea used thousand times since The Blair Witch Project (1999), which is unfairly considered the origin of the genre. The actual original was « Cannibal Holocaust », an Italian-Colombian horror film made in 1980 by Ruggero Deodato. The director went through a process recovering « remnants found » and assembled like a documentary was considered authentic. I was horrified by this film when it came out, it convinced me that the victims were devoured by the horde of cannibals! Effective promotion advertised the film as « found footage. »

Designers Poster Catacombs did a great job: Eiffel Tower upside down on a red background is an unusual representation. This efficiently locates the venue for spectators worldwide. In town, night light displays are effective and really challenge the haunted passer-bys … For once the dark catacombs highlights the city of lights. An expression to contemplate …

* 213: number of steps to access the site (130 to enter and 83 to leave)

(Images of the Catacombs may not be suitable for younger viewers, please exercise caution before activating the link to the video)

INFOS

The Catacombs of Paris:

1, avenue du Colonel Henri-Rol-Tanguy (place Denfert-Rochereau) 
75014 Paris
Hours: daily from 10 am to 17 pm, except Mondays and holidays. Office closes at 16h.
http://www.catacombes.paris.fr


LOGO PARIS carnavaletLes Catacombes de Paris, c’est aussi :
LA CRYPTE ARCHÉOLOGIQUE DU PARVIS NOTRE-DAME | LE MUSEE CARNAVALET – HISTOIRE DE PARIS

Source: Official Site. Information published without prejudice. Please visit the Catacombs of Paris for more information
La vidéo « Catacombes : 213 steps under Paris » qui illustre cette chronique est exclusivement destinée au blog chroniclefred.com. Avec les aimables permissions du site des Catacombes de Paris et de la SETE. Copyright « tour Eiffel ; Pierre Bideau, concepteur Lumière ». © 2014 video and music chroniclefred.