1983 : She Works Hard for the Money. La note s’il vous plaît !

Le label Culture Factory vient de rééditer dans sa fameuse série Vinyl Replica Deluxe Collection l’album le plus populaire de Donna Summer en France et aux Etats-Unis : « She Works Hard for the Money ».

Text also available in English. Click here !

Couverture cartonnée à l’identique du 33 tours, galette noire à l’apparence du vinyle et son remastérisé en haute définition. Je n’ai pas attendu Thanksgiving pour écouter le lifting réussi de cet opus Dance Pop, loin des premiers titres électro-disco de l’inoubliable diva.

« 1983 : une foule curieuse et admirative découvre ces irrésistibles clips américains »

Paris, décembre 1983. Des guirlandes étincelantes montent de la Concorde à l’Etoile. Je suis militaire. Lors d’une permission, je me promène sur les Champs-Élysées vers l’Arc de Triomphe. J’ai mal aux pieds dans mes chaussures trop neuves, mais je ne cesse de marcher jusqu’à mon arrivée devant un célèbre magasin de disques de l’avenue. Le clip musical est à la mode. Admiratif, je regarde sur un mur vidéo géant cimenté par une vingtaine de télévisions, le spectaculaire « Thriller » de Michael Jackson. Une foule curieuse et admirative découvre ces irrésistibles clips américains qui ressemblent à de véritables films. Puis les zombies de Michael laissent la place à une autre chorégraphie qui enchante une foule toujours grandissante. Celle de « She Works Hard for the Money » par Donna Summer, véritable diva. Je suis sous le charme. Comment ne pas l’être. Les nouvelles radios FM diffusent déjà « Unconditional Love » avec la participation des sympathiques Musical Youth.

Une face B remarquable

L’opus cache une petite perle absolue, composée par Donna Summer dont le talent d’auteur-compositeur n’est déjà plus a prouver en ce début des années 80 : « I Do Believe (I Fell in Love) », parue en face B du 45 tours de « She Works Hard for the Money ». Cette ballade au ton romantique et reposant nous entraîne sans qu’on y prenne garde vers un puissant tempo. Une façon de finir l’album avec la magie de Noël et démontrer définitivement l’immense talent de Donna Summer. La nouvelle année 1984 est arrivée. « Elle travaille dur pour l’argent » a 30 ans aujourd’hui et pas une seule ride grâce au remastering de Culture Factory. Le travail c’est la santé chantait Monsieur Salvador. Force est de constater qu’il avait (peut-être) raison.

Le dos de la pochette

L’album « She Works Hard for the Money » est majoritairement produit, arrangé et composé par Michael Omartian, lui aussi une véritable icône de la production (Rod Stewart, Whitney Houston, Christopher Cross, Michael Bolton, Rod Stewart, The Jacksons, etc.). Les musiciens qui ont aussi « travaillé dur » tout au long des neufs titres pop rock de l’opus sont aussi de véritables « pointures ». Vous pourrez y entendre le génial Nathan East, considéré comme un des maîtres de la basse électrique contemporaine et qui fut également bassiste de Michael Jackson. Il a récemment participé à l’enregistrement de plusieurs titre de l’album des Daft Punk « Random Access Memories », dont les singles Get Lucky et Lose Yourself to Dance.

Donna Summer a gagné cinq Grammy Award et a vendu plus de 130 millions de disques dans le monde. Elle nous a quitté en mai 2012 à 63 ans et laissera le souvenir d’une des plus importantes artistes féminines au monde, pleine de talent et la pionnière de la musique Disco.

CD_DONNA_POLA

She Works Hard for the Money. Check, please!

The CD cover is identical to the original Vinyl Album and the CD is black with the appearance of vinyl and digitally remastered in high definition. I did not wait for Thanksgiving to hear the successful facelift of this dance pop album, far from the first electro-disco diva style of these unforgettable songs.

1983: How France discovers
the video « She works hard for the money »

During December of 1983 in Paris with glittering garlands that rise on the Champs-Elysées from the Concorde to the Place de l’Etoile. I was a soldier in France on leave and I was walking on the this famous Avenue towards the Arc de Triomphe. I had sore from my new shoes but I keep walking until I came upon a famous record store in Paris. They were playing the popular music videos of the time. As I was admiring this, I noticed a giant video screen created by a of wall of televisions playing Michael Jackson’s spectacular « Thriller » video. A curious and admiring Parisian crowd watched these irresistible American clips that looked like real movies. The « Thriller » zombies give way to new type of choreography that enchanted an ever growing crowd. Afterwards Donna Summer’s « She Works Hard for the Money » was played. What a true diva she was.  It was impossible not to fall in love. Meanwhile, the new FM radio was already playing the second single « Unconditional Love » from the album. A song that has the participation of sympathetic Musical Youth.

A remarkable B side

The « She works hard for the money » Album hides a small absolute gem composed by Donna Summer, whose songwriting talent since the late 70s, no longer needed to be proven: « I Do Believe (I Fell in Love) », originally published on the B side of the single « She Works Hard for the Money. » This ballad with romantic and relaxing tones takes us without heed to a powerful tempo. For me it was a good way to finish the album with the magic of Christmas in the air and a definitive demonstration of the immense talent of Donna Summer. Then the new year 1984 arrived. This album, more than 30 years later is not dated through the remarkable remastering of Culture Factory.

MORE INFORMATION
« She Works Hard for the Money » album is mostly produced, arranged and composed by Michael Omartian, who is also a real production icon who worked with artists such as Rod Stewart, Whitney Houston, Christopher Cross, Michael Bolton, Rod Stewart, The Jacksons… The musicians who have also « worked hard » throughout this album are also real geniuses. You can hear the great Nathan East, considered one of the masters of contemporary electric bass and who was also a bassist for Michael Jackson.He recently participated in the recording of several titles of the Daft Punk’s album « Random Access Memories » including the singles « Get Lucky » and « Lose Yourself to Dance ».
Donna Summer won five Grammy Awards and has sold over 130 million records worldwide. She passed away in 2012 at 63 years of age and will be remembered as one of the biggest female artists in the world, full of talent and a pioneer of Disco.

Extend your rock experience with Culture Factory's websites!
You can get this album on Culture Factory USA’s website or extend your music experience on their Facebook page, a gold mine of information for lovers of the disk.

Discover Culture Factory US Inc.


Vous pouvez vous procurer cet album sur le site de Culture Factory France ou prolonger votre plaisir grâce à la page Facebook qui est une mine d’or d’informations pour les passionnés du disque.
Découvrez Culture Factory France

© Visuels avec l’aimable autorisation de Culture Factory.
Edition originale du 33 tours : Label Mercury/PolyGram Records, Inc. 1983